Quelques repères chronologiques et géographiques…


La dynastie Qing est fondée par Nurhachi en 1616. Elle règne sur la Chine à partir de 1644 et jusqu'à l'abdication de son douzième souverain, Puyi, en 1912. Trois règnes marquent l’apogée de l’Empire :

- Kangxi       1661-1722 (61 ans de règne)

- Yongzheng 1722-1735 (13 ans de règne)

- Qianlong    1735-1796 (61 ans de règne)


Les Rois de France au XVIIIe siècle :

- Louis XIV  1643-1715 (72 ans de règne)

- Louis XV    1715-1774 (59 ans de règne)

- Louis XVI   1774-1792 (18 ans de règne)


Présence des jésuites en Chine :

- 1582 : Introduction des jésuites à la cour de Chine (Mateo Ricci) .

- 1687 : introduction des jésuites français dont le Père Bouvet.

- 1735 :  Le Père Jean- Baptiste Du Halde publie Description de l'empire de la Chine, ouvrage en quatre volumes

-1744 : Querelle des rites ; sous Benoît XIV, la bulle Omnium Sollicitudinum proscrit définitivement les « rites non chrétiens ».

- 1773 : Dissolution de l’ordre par le Pape (rétabli en 1814).


Principaux peintres jésuites :

- Jean-Baptiste Gherardini : 1655-1723 (en Chine de1698 à 1704)

- Giuseppe Castiglione ( Lang Shining): 1688-1766 ; arrive à la cour de Chine en 1715.

- Jean-Denis Attiret (Wang Zhi-cheng) :  1702-1768 ; arrive à la cour de Chine en 1740.

- Ignace Sichelbart : 1708-1780.

- Louis- Antoine Poirot : 1735-1813.



D’un soleil à l’autre : les peintre jésuites à la cour des Qing au XVIIIe siècle


Conférence A.B.C : 17 janvier 2021   /   Annette Béguin, professeur à l’Université de Lille

Sitographie

Généralités :

En téléchargement gratuit (formats pdf et doc),  une bibliothèque d'ouvrages du domaine public sur la Chine impériale, sur son histoire, ses coutumes, ses religions, sa morale, ses grands hommes, son art, sa littérature…


  https://www.chineancienne.fr/les-titres-3-m%C3%A9moires-essais-voyages-etc/#d

 

Recommandés :


  AMIOT, Joseph Marie. Eloge du frère Attiret


  DU HALDE, Jean-Baptiste. Description de l'empire de la Chine.


  GHERARDINI, Giovanni Baptista. Relation du voyage fait à la Chine sur le vaisseau l'Amphitrite, en l'année 1698.


Exposition virtuelle sur la peinture chinoise, rapport à la calligraphie *****:

  http://expositions.bnf.fr/chine/arret/4/index6.htm

  http://expositions.bnf.fr/chine/expo/salle3/index1.htm

L’art pictural chinois & sa résonance dans la peinture occidentale.

  http://www.zen-evasion.com/Peinture%20chinoise%20&%20Occident.htm


Autour de Castiglione :

Castiglione: painter and humble servant ; Union of Catholic Asian News, 3,24 mn, 2015 ; l’essentiel en 3 mn.

  https://www.youtube.com/watch?v=rLXJgny2sFw


Giuseppe Castiglione, 26 min, English.*****

Excellent documentaire sur la biographie de Castiglione ; production chinoise, Taipei, 2018.

  https://www.youtube.com/watch?v=R9EJ4aUhjzI


Site du Musée National du Palais de Taipei consacré à Castiglione. Une fabuleuse qualité d’images *****::

  https://theme.npm.edu.tw/exh104/giuseppecastiglione/en/index.html#main  


Exposition Giuseppe Castiglione Florence, Santa croce 2015-2016 (diaporama)

  https://theme.npm.edu.tw/npmawards/langshining/pages/langshining_italy/en/page-3.html


Castiglione, album Xian´e Changchun complet (Fleurs et oiseaux)

  https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Xian%27e_Changchun_Album

Nouvelles façon de contempler les œuvres de Castiglione (New Media Art Exhibition, Musée National de Taipei et City Université de HongKong, 2016)

  https://www.youtube.com/watch?v=cdfObrsIgqU&list=PL955C034F2D28DB49&index=3

Les cent coursiers en animation

  https://www.youtube.com/watch?v=6Jotl1zGT4o

  https://www.youtube.com/watch?v=4c1qGeIt9dU

Castiglione Lang Shining, 110 photographies de qualité portant sur tous les aspects de son œuvre. Vue des tableaux originaux des batailles de Qianlong :

  http://art.ifeng.com/2015/1125/2619294.shtml


Autour de Qianlong

Les représentations de Qianlong ; nombreux portraits, scènes de chasse, de guerre, scènes familiales. Problème : pas de références ??? Le site est en Chinois.

  https://kknews.cc/history/xqo4mkg.html

Importante iconographie sur le Juanqinzhai, palais de Qianlong dans la Cité Interdite autour du livre de Kridtina Kleutghen : « Imperial Illusions Crossing Pictorial Boundaries in the Qing Palaces ».Diaporama et vidéos.

  https://arthistorypi.org/books/imperial-illusions


Les victoires de Qianlong : série de 16 gravures. Images de grande qualité sur le site du British museum

  https://www.britishmuseum.org/collection/object/A_1928-0815-0-9-2

HD Documenting Victory in Etching ; production du Muséee national du Palais de Taipei et UDN production ; collaboration internationale de grands musées (Louvre, Berlin , Taipei, Londres, Pékin…) très détaillée sur les gravures des batailles de Qianlong. 2016.

  https://www.youtube.com/watch?v=ckL7JCyaSMo


Tapisseries de Beauvais d’après Boucher


Vue très complètes de l’exposition : La Chine rêvée de François Boucher.

  https://www.fykmag.com/besancon-musee-des-beaux-arts-la-chine-revee-de-francois-boucher/


Reproduction et fiches descriptives des tableaux de Boucher retranscrits en tapisseries  http://memoirevive.besancon.fr/?id=recherche&action=search%26form_search_author%3Dboucher+fran%C3%A7ois%26label_author%3DCr%C3%A9ateur%26tri%3D&label_complete_search=Cr%C3%A9ateur+%3A+boucher+fran%C3%A7ois&type=recherche_musees



Les Jésuites ont joué un rôle très important dans les échanges culturels entre l’Europe et la Chine. Parmi eux, des peintres et dessinateurs, comme Attiret ou Castiglione ont eu un destin singulier. Envoyés à la cour de Chine dans le but d’opérer des conversions, ils ont mis leur talent au service de l’Empereur, découvrant les caractéristiques de la peinture chinoise et donnant naissance à des œuvres superbes, caractérisées par leur hybridité.

Bibliographie


Alayrac-Fielding, Vanessa (dir.). Rêver la Chine : chinoiseries et regards croisés entre la Chine et l’Europe aux XVIIe et XVIIIe siècles (collectif),  Tourcoing, Invenit, 2017, 290 p.


Beurdelay, Michel. Peintres jésuites en Chine au XVIIIe siècle. Arcueil, éditions Anthèse, 1997, 215 p.


Brizay, Bernard. Le Sac du Palais d'Eté : Seconde Guerre de l'Opium. L'expédition anglo-française en Chine en 1860. Paris ; éd. Deroche. 2011, 592 p.


Desroches Jean-Paul (dir.). La Cité interdite au Louvre : empereurs de Chine et rois de France (Collectif). Paris, Musée du Louvre et Somogy éditions d’art, 2011, 320 p.


Fris- Larrouy Violette. D’un soleil à l’autre : Jean-Denis Attiret missionnaire jésuite peintre de l’Empereur de Chine. Paris, Editions de la Bisquine, 2017, 206 p.


Pirazzoli-T’Serstevens Michèle. Giuseppe Castiglione, 1688-1766, Peintre et architecte à la cour de Chine. Paris, Thalia éditions, 2007, 224 p.


Rey Marie-Catherine et Giès Jacques. Les Très Riches Heures de la cour de Chine : chefs-d’oeuvre de la peinture impériale des Qing (Collectif), 1662-1796.  MNAAG / Réunion des musées nationaux – Grand palais – 2006, 237 p

.

Rimaud Yoam et Laing Alastair (dir).  La Chine rêvée de François Boucher : Une des provinces du rococo, (Collectif). Coédition musée des beaux-arts et d’archéologie, Besançon / In Fine éditions d’art, 2019, 306 p

.

Rochebrune (de) Marie-Laure. La Chine à Versailles : Art et diplomatie au XVIIIe siècle (Collectif). Editions d’art Somogy, Paris, 2014, 280 p.


Schaer Roland (dir.) et alii. Tous les savoirs du monde : Encyclopédies et bibliothèques, de Sumer au XXIe siècle [Exposition Paris BNF 20/12/1996]. Paris, Flammarion, Bibliothèque Nationale de France, 1996,  476 p. Chap.9, l’encyclopédisme en Chine, p.342-367.


Vissière Isabelle et Jean-Louis, Lettres édifiantes et curieuses de Chine par des missionnaires jésuites (1702-1776), éd. Garnier-Flammarion, Paris, 1979 ; réédition sous le titre Lettres édifiantes et curieuses des jésuites de Chine (1702-1776), éd. Desjonquères, Paris, 2002.



L’Empire des Qing vers 1820 (Wikimedia commons)

Giuseppe Castiglione : Qazaq présentant leur tribut de chevaux à l'empereur Qianlong

Giuseppe Castiglione : Huit coursiers  et  Mastiff tibétain de la série des dix chiens nobles. Wikipédia.org